Mauritanie : Aziz est-il victime de son charisme, de son aura, des bandits politiques ou des verrous ?

Idoumou Ould Beiby, diplomate mauritanien et analyste politique.

Le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz,au terme de ses deux mandats légaux et constitutionnels ne cesse d’être la vedette et le sujet de la mouture politique des salons huppés de Nouakchott et des tentes vétustes, hameaux, villages, adwabas et autres lieux d’agglomérations d’un monde rural longtemps soumis par la pauvreté et les sécheresses répétitives;  et depuis presque plus d’une dizaine d’années par des politiques sortis des cendres et où rien ne gène ni freine leurs fantasmes si ce n’est les imprévisions, les sorties et boutades d’un Homme de la trempe d’Aziz qui semble lui même victime de leurs pièges et nasses .

Par Idoumou Ould Beiby*

Idoumou Ould Beiby, diplomate mauritanien et analyste politique.

Tout semble dire que la Mauritanie a désormais une autre génération de politiques en rade plus espiègles et certainement plus sournoise et effacés et qui tirent les ficelles !

Juste de quoi donner la frousse à tous ceux qui croient en une République où chacun de nous a sa place dans la dignité, dans le respect et l’égalité devant les chances, le droit de vivre, la justice, l’éducation, la sécurité et puis suivez mon regard …

Notre Raïs multiplie les gestes forts comme quoi il ne tripatouillera pas la Constitution, qu’il ne se présentera pas à un troisième mandat non constitutionnel mais c’est sans compter avec les autres équations où les carottes sont déjà bien cuites!

Est-il donc la victime ou le prisonnier des bandits politiques, de sa célébrité, de son aura, de la Communauté internationale, des dossiers sécuritaires de la sous région, de ses réalisations ou des verrous constitutionnels ?

La réponse définira les contours et limites de nos scrupules, de nos attentes, de nos préoccupations politiques et puis tout se joue ailleurs car, pour les observateurs avertis, si les autres pays adaptent, réajustent, font reconduire, pourquoi pas la Mauritanie aussi ?!

Au Maroc, en Algérie, au Mali, au Niger, au Sénégal, pour ne citer que les pays voisins, la situation des Présidents se discute, se peaufine, se greffe et c’est dans ce sens qu’il faut,à mon humble avis,mettre un peu d’eau dans les verres de ceux qui veulent passer à la Vitesse supérieure !

le peuple sait ce qu’il cherche

Quelque part,la muette tire les ficelles. Et ce au nom de certaines donnes extra frontalières et puis on sait bien que mieux vaut la stabilité que le désordre ou le chaos et puis, une fois cette donne digérée,le citoyen lambda pourrait bien comprendre les atermoiements d’Aziz, du Gouvernement d’où l’allusion de notre Raïs lors de sa dernière conférence de Presse, avec un brin d’humour min estegbil ou est ahssin, lorsqu’il a dit à peu près ceci : le peuple sait ce qu’il cherche et moi je le sais mais l’opposition continue de faire la sourde oreille et feint de ne pas comprendre  »

Pour l’essentiel, au Hodh Charghi et presque dans presque beaucoup de poches de la Mauritanie profonde où je viens de passer quelques jours si Mohamed Ould Abdel Aziz se présente il sera plébiscité car seul lui, pour le moment inspire confiance et au cas il ne se présente pas il sera difficile à quelqu’un d’autre d’avoir l’unanimité autour de sa candidature et surtout de gagner leur confiance dans l’ensemble !

Un Homme….qui croit à la Mauritanie

Personnellement je sais que l’homme est prisonnier de son système mais je sais aussi que nous avons besoin de lui, d’un Homme qui a la force, le culot, la fougue, l’audace, les bras longs, les connections,  l’expérience, le flair, qui croit en lui, à la Mauritanie comme lui …

D’ici là, une assemblée plurielle, Molotov, fourre-tout se prépare, un Parti islamiste longtemps en rade se réaffirme, la pauvreté et le chômage mettent du plomb dans les ailes, les attentes des retombées et des dividendes d’une lancée politique spectaculaire depuis l’arrivée d’Aziz sont certes plausibles mais reconnus à peine des bouts de lèvres des détracteurs et puis les perspectives et les indices clignotent pour une Mauritanie eldorado vers les années 2019 et plus !

nouveaux positionnements politiques

Voilà d’une façon un peu sommaire ce que j’ai pu retenir de tout ce que nous venons de vivre intensément parce que l’UPR par ses choix, a aussi remué les couteaux dans les plaies à Amourj, à Néma, à Aioun et un peu partout ailleurs d’où les nouveaux repositionnements politiques en cours !

Tout compte fait, on sait bien que notre Aziz, que notre Raïs a bien du pain sur la planche mais heureusement pour nous, les boulangeries locales sont déjà là pour malaxer et adapter cette farine-mouture à nos spécificités pour que la Mauritanie de demain sorte au seuil de l’an 2020 plus forte parce que pays émergeant, parce que pays riche, parce que pays stable et incontournable et plus que jamais pertinent avec Aziz surtout ! Tout le reste c’est pour la consommation.

*Diplomate 

http://rimweeklynews.com