Député pour toujours.

Par/ Med Abdallahi Sidi Baba, Directeur regional de la CNAM au Tiris-Zemour.

 

Les populations de Birmogrein, la mughataa la plus septentrionale du pays, ont encore une fois reconduit leur député Mohamed Salem ould noueiguedh. Elles l’ont fait en toute âme et conscience. Pour elles (ces populations) l’homme est irremplaçable. Il n’a pas d’égal dans ce qu’il fait pour leur bonheur et l’existence même de la ville. En effet, Med Salem Ould Noueiguedh est un grand homme. Un homme généreux, solidaire, un homme de parole. C’est une personnalité très agréable et efficace dans tout ce qu’il entreprend. Autant de vertus chez l’homme qui a gagné l’estime et la considération des populations de Birmogrein, par ses actions généreuses.

L’homme était présent lorsque l’état, il y’a plus d’une décennie, avait abandonné cette ville qui manquait tous les ingrédients pour une vie descente et même pour sa survie face à des années de sécheresse impitoyables. Les portes de sa maison ont toujours été largement ouvertes devant tout le monde, sans distinction aucune. Elle a servi de refuge pour les sans abris et les affamés. Ses voitures ont servi d’ambiance pour les malades avec une prise en charge totale de leur évacuation et leurs soins. Les visiteurs, les mendiants et ceux qui demandent asile s’en vont contents et pleins d’espoir en le rencontrant.

C’est un homme digne d’éloges, le plus grand, le plus honnête et le plus vertueux de tout son temps. Même si l’état a ouvert des boutiques « emel » dans la ville, Med Salem Ould Noueiguedh en a ouvert une pour soulager ces populations en grande partie déshéritées.

L’homme a toujours contribué à travers ses multiples interventions, à la scolarisation des fils et filles de cette ville qu’il aime de tout son cœur.  Ses actions sociales sont difficiles à énumérer, elles sont nombreuses et variées. Toutefois, on ne peut pas oublier la grande mosquée qu’il a construite dans la ville avec la prise en charge de son imam et son muezzin. C’est dire que ses investissements et ses actions multiples touchent à tous les domaines. Et pourtant l’homme n’attend pas de contrepartie. Il est fier de ce qu’il fait et de ce qu’il entreprend. C’est un grand homme. « Ce qui caractérise un grand homme, c’est sa capacité à laisser une impression durable aux gens qu’il rencontre », c’est Winston Churchill qui le disait comme s’il a connu Med Salem Ould Noueiguedh ; cet homme de grande envergure, toujours souriant, sociable et de bonne foi. Il fait la fierté de toute la population de Birmogrein, du Tiris Zemmour et au delà de toute la Mauritanie.