SOS – Esclaves : Déclaration

A l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire, les militants d’IRA ont organisé un sit in devant les locaux de l’Assemblée nationale pour réclamer la libération du président Birame Dah Abeid en prison depuis deux mois sans jugement. En réaction à cette action, les autorités ont procédé à une répression sauvage de ces militants pacifiques, répression  qui a occasionné des blessures graves de plusieurs d’entre eux. SOS- Esclaves tout en rappelant que le droit de manifester est garanti par la constitution et par les conventions internationales dont la Mauritanie est signataire exprime :

  1. Sa ferme condamnation de la répression de cette manifestation ainsi que la répression de toutes les manifestations pacifiques
  2. Réclame la libération immédiate et sans condition du président de l’IRA et député à l’Assemblée Nationale Birame Dah Abeid
  3. Exige des autorités de diligenter une enquête pour situer les responsabilités dans cette répression
  4. Appelle les autorités nationales au respect des libertés fondamentales garanties par la constitution et les conventions internationales dont la Mauritanie est signataire.

 

Nouakchott. Le 9 octobre 2018